La technologie n'est qu'un outil. Elle n'est pas négative en soi, mais peu le devenir si l'on y prend garde.

Les dictatures n'ont pas attendu l'essor des technologies pour éclore, contrairement a ce que voudrait nous faire croire les éternels paranos de service qui voit du complot partout. (Voir par exemple ici)

Je suis d'accord sur le fait qu'il faut rester vigilant en matière de respect des libertés. Mais, on peut laisser toute les libertés du monde à chacun, si les hommes ne sont pas libre des chaines de l'esprit, la démocratie sera toujours en danger.

Je crains bien plus les manipulations médiatiques, les mensonges et les omissions volontaires que les technologies comme la biométrie et la vidéo surveillance. Celle-ci ne sont que des technologies qui contrairement a ce que l'on pense sont régies par un cadre législatif précis. (déclaration à la CNIL, obligation d'affichage etc.)

La manipulation de l'information telle qu'elle est pratiquée actuellement me parait bien plus dangereuse. Par exemple, lancer un débats sur l'identité nationale a la veille d'élections, Parler de fermer les entreprises qui emploient des clandestins tout en sachant que c'est impossible, du moins pour les plus grosses d'entre elles, etc

Bien trop de gens acceptent les informations telles qu'on leur fournies, sans esprit critique, sans jamais les remettre en cause, surtout si elle vont dans le sens de leur opinions.

Ainsi, les mécontents auront tendance à voir du complot partout, alors que les satisfaits eux s'endormiront dans leur confort.

Internet est par exemple un formidable creuset de liberté, mais aussi une formidable chambre d'échos pour les ragots en tout genre. Il peut être en formidable outil de propagande dont nous devrions nous méfier, mais aussi un formidable outil pour lutter contre l'information unique, dictatoriale, comme celle pratiquée par les médias dit traditionnels. Je ne veux pas dire par la que les journalistes ne font pas leur boulot, mais simplement, qu'ils opèrent fatalement un tri de l'information. On parle de Johnny Halliday, du forcené de Clichy, mais pas de ce qui se votent en ce moment, et même si on parle des réformes en cours, on n'explique jamais de façon claire toutes les conséquences de celle ci.

On parle par exemple de la taxe carbone sans jamais expliquer clairement les modalités de mise en œuvre de celle ci, ce qui laisse au gouvernants toute latitude pour promettre aux transporteurs routiers un allègement de celle ci vu que personne ne sait exactement comment elle sera appliqués.

Pour revenir a la technologie, beaucoup ont peur des fichiers, de la vidéo surveillance, de la biométrie, etc, mais tous utilisent facebook, MSN, Myspace etc sans se poser la question du stockage des informations sur les serveurs liés a ces sites web.

Personne ne s'étonne de la publicité ciblées, du marché juteux de la vente de fichiers clients etc etc.

Personne ne se méfie de son téléphone portable, de sa carte bancaire etc...

Mais tout le monde a peur de la vidéo surveillance, de la biométrie et autres technologies fortement connoté Big Brother, mais qui en fait sont certainement moins dangereuse qu'il n'y parait, de part leur utilisations forcement locale, ciblée.

La vidéo surveillance, par exemple est limitée a un périmètre, une ville, un centre commercial, peu importe. Les images filmées sont stockées sur des serveurs locaux, et effacées par le force des choses, car aucun serveurs actuels, ne peut stocker des mois, voir des années de séquences vidéos qui prennent énormément de place. Et surtout, ça n'a aucun intérêt. Autre problème, de taille, il faut mettre un nom sur les personnes que l'on filme, ce n'est pas aussi évident que l'on croit, car même si il existe des logiciels de reconnaissance visuelle, ceux ci ont un cout prohibitif et une porté limitée. Et pour finir, il faut des humains pour être derrière les caméras, et ceux ci ne aussi représentent un cout non négligeable pour les société qui utilise la vidéo surveillance. Bien des municipalité par exemple ont des caméras mais personne derrière car elles n'avaient tout simplement pas prévues cet aspect des choses, ou n'ont pas les moyen de payer des policiers municipaux 24/24 pour regarder des images vidéos

Les données personnelles stockées sur le net, ont elle une porté internationale difficilement contrôlable. Quand vous vous inscrivez sur un site, vous ne savez pas si le serveur l'hébergeant est en France, ou ailleurs. Vous n'avez aucune possibilité de contrôler l'utilisation de vos données, cela est bien plus dangereux que les technologies de surveillance et de contrôle d'accès.

Se méfier des technologies de contrôle certes, mais soyons surtout vigilant par rapport a celle qui sous un aspect gentils, pratique, cherche a nous soutirer des informations pour mieux contrôler nos habitudes de consommations, nos opinions etc...