La bêtise est une maladie mortelle. Il suffit d'observer les faits divers pour s'en convaincre. Par exemple, ce jeune homme qui incite un autre à se jeter a l'eau pour une sombre histoire de jeux vidéos prêtés. Ou encore celui là qui tua une jeune ennemi de sa sœur à coups de poing pour une non moins sombre histoire d'amourette déçue.

Tout cela est triste pour les victimes, mais aussi pour les agresseurs qui en quelques secondes de stupidité ont mis leur vie en l'air et risque fort de payer très cher des actes d'une bêtise sans fond.

Bien sur, on est tous effondrés devant ces bassesses du comportement humain et l'on se dit que cela n'arrive qu'aux autres, ou aux enfants des autres. C'est un moyen comme un autre de se préserver de cette petite voix que nous chuchote à l'oreille que l'on est pas toujours des lumières pour l'humanité. Qui d'entre nous n'a pas eut envie de casser la gueule à un ennemi, et qui n'a jamais hurler avec les loups pour se moquer du faible ? On a tellement peur d'être exclu du groupe que l'on est parfois capable du pire pour se sentir aimer.

La bêtise est malheureusement le lot commun car bien peu ne font l'effort d'introversion, de retour sur soi, qui permet de se regarder au miroir de notre âme pour pouvoir se remettre en cause, car nous vivons dans un monde où l'orgueil domine, où l'affirmation de soi est la règle et cela arrange bien les affaires de Dame Bêtise qui récupère de nombreux adeptes parmi les millions de coqs de basse cour qui pérore devant les faibles pour marquer leur supériorité toute relative.

Il faudrait pour lutter contre ce fléau réapprendre à réfléchir a nos actes, réapprendre l'humilité et surtout redécouvrir ce qu'est l'empathie : cette capacité à sortir de soi pour se mettre à la place de l'autre. Et ça c'est pas gagner.