J'ai laissé un peu trop longtemps ma langue au repos ces dernier temps. Il va falloir que cela change, car jouer les observateurs muets d'un monde qui s'écroule : ça commence a me fatiguer.

Commençons donc par la polémique du weekend autour des propos d'Eva Joly.

Si j'ai bien suivi notre premier ministre adoré et ses serviles amis, Me Joly n'ayant pas une culture française très ancienne, n'aurait pas le droit de proposer une alternative au déploiement de féroces guerriers qui paradent sur les Champs Élysée tout les ans sous les yeux de dictateurs invité au frais de la république comme Mr Khadafi.  Le défilé du 14 juillet serait une tradition bien de chez nous que tous les français revendiquent à corps et a cris.

Soit je ne suis pas en phase avec mon pays, soit Mr Fillon comprend certaines chose que moi, pauvre roturier de la France d'en bas, suis incapable de voir. Je n'avais pas compris en tout cas que notre identité nationale dépendait a ce point de bruit des bottes et des hurlements des chars sur la "plus belle avenue du monde".

Parlons maintenant de Ségolène Royal et de sa main tendue, je ne dirait qu'une chose : chiche !

Y'en a marre de ces poli-tocards qui depuis des décennies divisent la France pour le plus grand  bonheur des extrémistes de tout poils. Je ne sais pas si Me Royal pense ce quelle propose (je la crois cependant capable de cela) mais je suis certain qu'elle est dans le vrai car les Français dont je fais partie, veulent que l'on cesse les combats de machos pour le pouvoir et que l'on commence enfin à parler de la gestion de la citée. 

Il est temps que les femmes apportent une vision nouvelle à la politique des vieux briscards aux mains baladeuses qui nous gouvernent depuis trop longtemps.

Mesdames, reveillez vous donc et allez voter, histoire de nous sortir de cette dictatures des sévèrement burnés à l'esprit aussi fermé qu'une porte de maison close française.