Cela ne va pas plaire, mais il est temps de regarder les choses en faces : la France n'est plus la douce France chanté par le poète. Il suffit pour s'en rendre compte de faire un séjour a l'étranger, chez l'habitant, dans un quartier sans français. Bref de faire une immersion totale, ailleurs.

Je viens de passer plusieurs semaines a Madrid, ville que je connais depuis vingt ans maintenant, et qui a considérablement évolué.

Commençons par le soi disant savoir vivre légendaire de nos concitoyens. En Espagne, la plupart des gens que vous croiser dans votre immeuble, vous saluent. Vous pouvez parler à de parfaits inconnus, dans le bus, le métro, le cercanias (équivalent de nos trains de banlieue), sans passer pour de parfait hurluberlu. Vous faites la même chose à Paris, vous récoltez au mieux un sourire polie, au pire un regards agressifs.

Puisque nous parlons des Transports, de réels efforts ont été fait à Madrid, j'ai connu un temps ou les métro, gares et autres lieux similaires étaient sales, mal entretenu. Tout cela a fort changer et de nos jours, la capitale Ibérique est plus proche des critères de propreté allemand que des nôtres. Les transports Parisiens sont loin derrière ceux des espagnols dans ce domaine.

Le comportement des individus y est aussi fort différent. Ma belle sœur ayant un plâtre à la suite d'un léger accident, se voyait offrir une place assise à quasiment chaque voyage en bus ou métro. En France, quand ma femme était enceinte a n'en plus pouvoir, elle avait bien du mal a obtenir une place ....

Autre chose qui m'a toujours surpris, A Madrid et sa banlieue, les automobilistes laissent toujours passer les piétons sur les passages qui leur sont réservés. C'est loin d'être le cas ici, où vous avez plutôt intérêt à regarder deux fois avant de traverser (un ami espagnol s'est fait plusieurs fois des sueurs froides lors d'un voyage en France tellement il avait l'habitude que chez lui les automobilistes respectent les passages piétons contrairement à notre "doux" pays).

Bien sur, tous n'est pas rose, les Espagnols, comme les Français, parlent peu les langues étrangères, même l'anglais y est rarement pratiqué, mais en matière de politesse et de savoir vivre, ils sont loin devant les Français. Désolé pour l'honneur de nos coqs de basse cour, mais le taureau espagnol est moins vulgaire et impoli.

Vous n'êtes évidement pas obligés de me croire, mais je vous invite a sortir de France, et à allez voir ailleurs, pas en club Med. où autres, non, chez l'habitant si vous le pouvez, vous risquez d'être surpris.