ils pleurent toutes les larmes de leurs corps
enfants perdus au cœur d'un monde mort
ils errent dans la rue du silence
ils meurent au portes de l'institut des sciences
ils sont la, seul à quémander leur pitances
A des hommes assis dans leurs voitures
A des humains au cœur de granit, dur
comme la mort.


enfants sales dans les boulevards froids
enfants venus d'un monde en guerre
enfants du pays des anciens rois
enfants d'un monde sans hivers
enfants mort
a l'intérieur
combien de temps laisseront nous nos cœur
durcir au point d'oublier
de les aider.